Assèchement vaginal

Dans certaines cultures, une pratique féminine consiste à s’assécher l’intérieur du vagin. Cette pratique resserre le vagin et peut créer des micros lésions lors de la pénétration et augmenter le risque de transmission du VIH. Une bonne lubrification naturelle du vagin réduit le risque de transmission du VIH.

De plus, les femmes peuvent constater un assèchement de leur vagin, qui est un phénomène normal du vieillissement. Outre l’utilisation d’un condom, l’application d’un lubrifiant peut soulager l’inconfort et réduire le risque de transmission du VIH.

Back to top