Gonorrhée (neisseria gonorrheae)

Qu'est-ce que c'est ?

La gonorrhée est une infection transmissible sexuellement. Elle est causée par une bactérie. Communément appelée « chaud pisse ».

Comment cela se transmet-il ?

  • Au cours d’une relation sexuelle avec pénétration du pénis dans le vagin ou dans l’anus;
  • Au cours d’une relation oro-génitale;
  • Au cours d’un échange de jouets sexuels;
  • Une mère infectée peut transmettre la bactérie à son bébé pendant l’accouchement.

Quels en sont les symptômes ?

Souvent, il n’y a aucun symptôme.

Dans le cas contraire, ils apparaissent 2 à 10 jours après un contact sexuel à risque :

Femmes Hommes
  • pertes vaginales nouvelles ou différentes
  • sensation de brûlure au moment d’uriner
  • douleurs au bas-ventre
  • fièvre et frissons
  • relations sexuelles douloureuses
  • saignements vaginaux entre les menstruations ou après une relation sexuelle
  • possibilité de douleur à l’anus
  • écoulement à l’anus
  • maux de gorge (après une relation sexuelle oro-génitale)
  • écoulement du pénis d’un liquide parfois épais, de couleur jaunâtre ou verdâtre
  • sensation de brûlure au moment d’uriner
  • testicules douloureux ou enflés
  • possibilité de douleur à l’anus
  • écoulement à l’anus
  • fièvre et frissons
  • maux de gorge (après une relation sexuelle oro-génitale)

Quelles sont les complications possibles ?

Plus fréquentes chez la femme que chez l’homme, les complications de la gonorrhée résultent habituellement d’un diagnostic tardif ou d’un traitement mal appliqué.

Si la gonorrhée n'est pas traitée, elle peut se propager à l'utérus et aux trompes de Fallope (salpingite), ce qui peut causer une grossesse hors de l'utérus (ectopique), tandis qu’elle peut s'étendre à la prostate ou aux testicules et provoquer de la douleur. Chez l’homme comme chez la femme, elle peut mener à l'infertilité.

Comment le dépistage se fait-il ?

Le professionnel de la santé peut faire une analyse d’urine et/ou faire un prélèvement de muqueuse sur le col de l’utérus ou du méat urinaire du pénis. Si nécessaire, le prélèvement peut se faire sur l’anus ou dans la gorge.

Il est important de passer régulièrement un test de dépistage surtout si on a des relations sexuelles non protégées avec plusieurs partenaires.

Quel est le traitement ?

La gonorrhée se soigne avec des antibiotiques que le professionnel de la santé a prescrits. Le traitement est gratuit au Québec pour la personne infectée et ses partenaires qui doivent aussi être traités même s’ils ne présentent aucun symptôme.

Il est recommandé de ne pas avoir de relations sexuelles (abstinence) pendant la durée du traitement.

Comment faire de la prévention ?

  • En utilisant un condom en tout temps (relation avec/sans pénétration et relation oral-génitale) et avec tous vos partenaires;
  • En vous faisant dépister régulièrement pour les ITSS - discutez avec votre médecin de la fréquence de test recommandée;
  • En limitant le nombre de partenaires sexuels.

Quels sont les risques pour les personnes séropositives ?

  • Une personne séronégative infectée par la gonorrhée est cinq fois plus susceptible de contracter l'infection par le VIH lors de rapports sexuels.
  • Il semble que les personnes séropositives qui ont une gonorrhée non traitée voient leur taux de VIH dans les liquides génitaux ou anaux augmenter de 10 fois, ce qui augmente le risque de transmission du VIH à leur(s) partenaire(s).

Notes supplémentaires

L'infection à chlamydia accompagne souvent la gonorrhée. Le dépistage et le traitement devraient toujours être prévus pour les deux infections.

Au Québec*, la gonorrhée est une maladie à déclaration obligatoire. Cela signifie que le médecin qui diagnostique une gonorrhée doit en informer la direction de la santé publique de sa région.

Un intervenant de la santé publique offre un soutien pour identifier et informer des partenaires sexuels jusqu’à 6 semaines avant l’apparition des premiers symptômes et plus si le porteur est asymptomatique.

* À l’extérieur du Québec, des lois sur la santé publique prévoient des mesures similaires.

Back to top